La clause d'essai dans le contrat de travail

Clause d'essai ou période d'essai dans le contrat de travail

La période d'essai : une clause non obligatoire

La clause d'essai, plus connue sous le terme de période d'essai, est une première phase dans un contrat de travail. Elle permet à un employeur d'évaluer le travail du salarié, ses compétences et de s'assurer que les fonctions qu'il occupent lui conviennent. Ainsi, l'employeur peut mettre fin au contrat de travail durant cette période, sans motif, si le travail de l’employé ne lui convient pas. Un délai de prévenance est toutefois à respecter.

Bon à savoir, la période d'essai n'est pas obligatoire. L'utilité de la période d'essai peut d'ailleurs être questionnée quand le salarié a déjà travaillé dans l'entreprise ou lorsque ses compétences sont reconnues.

La clause d'essai : une durée qui varie selon le profil de l'employé

Si une période d'essai est conclue lors d'une embauche, la clause d'essai doit obligatoirement figurer dans le contrat de travail ou dans la lettre d'engagement, sous peine de nullité. La durée maximale est fixée par le Code du travail, les conventions collectives ou le contrat de travail lui-même.

Le salarié est définitivement embauché au terme de la période d'essai, si celle-ci n'est pas renouvelée.

Pour plus d'informations :
- Période d'essai : définitions pour le Ministère du Travail
- Recrutement et clause d'essai sur le site du Service Public